Alger et Kabylie

Ecrit par admin sur . Publié dans Nord

CIRCUIT « ALGER et KABYLIE » : 8 jours et 7 nuits
Ce circuit vous mènera à la découverte d’Alger la Blanche et son cœur battant la Casbah, des ruines romaines de Tipasa, témoins irréfutables de l’histoire séculaire de l’Algérie ainsi que d’une partie de la Kabylie, du sommet de ses majestueuses montagnes ou vous irez à la rencontre des fiers « imazighen » (berbères de Kabylie), éternels rebelles à l’hospitalité légendaire, jusqu’aux rives sauvages de sa côte.

VOTRE ITINERAIRE : Alger – Béni Yenni – Bejaïa – Tipasa – Alger
J1: Arrivée à Alger et transfert à l’hôtel
J2: Visite de la Casbah
-Déjeuner dans une maison traditionnelle de la Casbah et découverte de l’architecture de ses maisons caractérisées par des cours intérieures carrées aux murs revêtus de carreaux de céramique ornés de motifs hérités de l’art Arabo-musulman, au milieu desquelles chante une petite fontaine, autour de laquelle est organisée toute la vie de la maison.
-Visite de la citadelle et du palais des Raïs (bastion 23).
-Déjeuner et circuit au centre ville au départ de la Grande poste.
-Dîner et transfert à l’hôtel.

HALTE HYSTORIQUE SUR LA CASBAH:
La citadelle, l’ancienne résidence du Dey d’Alger est juchée à 118 m d’altitude de la colline sur le flanc de laquelle se niche la Casbah d’Alge, qui dévale du quartier Bab Jdid (porte neuve) au front de mer ou est érigé le palais des Rais (Bastion 23), fort turc impressionnant qui domine la mer à perte de vue et qui de tout temps a servi de rempart à toutes sortes d’invasions.
Gravir les ruelles sinueuses de la Casbah du palais des Rais à la citadelle, équivaut  à remonter le fil du temps et se plonger dans les dédales de l’histoire tumultueuse d’Alger dont la Casbah était le cœur.
Fondée au onzième siècle par la dynastie des Zirides, sous le règne de Bologhine Ibn Ziri, la Casbah connu un essor considérable à l’arrivée des ottomans à Alger, grâce notamment aux frères Barberousse, célèbres corsaires qui écumaient la méditerranée.
En 1516, Khireddine Barberousse fit construire la citadelle et y prit ses quartiers. La citadelle était alors une sorte de garnison militaire. Elle deviendra plus tard la résidence du Dey d’Alger et les frères Barberousse et leurs corsaires s’installèrent au bastion 23.
L’architecture et l’urbanisme de la Casbah, qui est construite à flanc de colline, avec ses maisons adossées les unes aux autres, sont un chef d’œuvre d’ingéniosité qui ont suscité l’intérêt de nombre d’architectes et d’urbanistes de renom dont entre autre le célèbre Le Corbusier.
L’histoire de la Casbah se confond intimement avec l’histoire d’Algérie, et notamment l’histoire de la guerre de libération (1954-1962).
Elle a été le siége de la légendaire zone autonome d’Alger qui était chargée de l’organisation de la résistance en zone urbaine et qui a écrit des pages glorieuses de l’histoire de la résistance algérienne.
Sous la houlette de Ben M’hidi, Yacef Saadi et Ali la pointe, pour ne citer que ces héros là, elle a opposé une farouche résistance à l’occupant Français.
L’héroïque résistance de la Casbah et de ses valeureux habitants a été immortalisée par deux chefs d’œuvre cinématographiques qui sont passé à la postérité.
Il s’agit du film intitulé « La bataille d’Alger » du célèbre cinéaste italien Gilo Pontecorvo et de « Tahia ya didou » du cinéaste algérien Mohamed Zinet.

J3: visite des sites panoramiques d’Alger (cathédrale Notre Dame d’Afrique, Makam Echahid-monument aux martyrs)
-Déjeuner, ballade thématique à Alger et thé au Jardin botanique du Hamma (jardin d’essai).
-Dîner à l’hôtel.
J4: Départ tôt le matin vers Tizi Ouzou (Kabylie)
-Déjeuner traditionnel à Béni Yenni (à 150 km d’Alger)  et découverte de ce magnifique petit village, l’un des plus attrayants de la région, cerné de tous côtés de féeriques paysages, en particulier au couché du soleil, lorsque s’embrasent les monts du Djurdjura.
Ses habitants fabriquent de l’ébénisterie, de la coutellerie et surtout des bijoux à base d’argent ciselé ornés de filigranes, de coraux ou d’émaux cloisonnés dont la tradition s’est transmise depuis le 12è siècle. Outres les richesses de l’artisanat, c’est peut-être là qu’on aura l’occasion de saisir au mieux l’esprit kabyle.
-Hébergement chez l’habitant  en maison traditionnelle a Béni Yenni.

J5: Descente vers la côte de la « petite Kabylie » et Bejaia, ancienne « Vaga » des Phéniciens. C’est aujourd’hui la plus grande ville de Kabylie. Grâce à sa situation géographique, c’est le plus important pôle industriel de la région, notamment par la concentration de nombreuses industries et la présence d’un des plus grands ports pétroliers et commerciaux de Méditerranée. Capitale de grandes dynasties musulmanes, elle était au Moyen age l’une des cités les plus prospères de la côte méditerranéenne.
-Dîner et nuitée à Bejaïa.
J6: Visite de la ville et du fort Moussa.
-Départ vers Alger et déjeuner en route au bord de la mer.
-Arrivée à Alger et transfert à l’hôtel.
J7: Départ le matin vers le site de Tipasa, située à 68 km à l’ouest d’Alger, témoin irréfutable de l’histoire séculaire de l’Algérie. Tipasa est à l’origine une fondation punique en Afrique du Nord. Comme toutes les villes du bassin méditerranéen, Tipasa est devenue romaine, puis chrétienne. De nombreux vestiges puniques, romains, chrétiens et africains attestent de la richesse de l’histoire de cette colonie.
– Déjeuner de plateaux de fruits de mer à Tipasa.
-Detour à Alger et visite du musée du Bardo et musée national des antiquités
-Dîner et transfert à l’hôtel.
J8: Petit – déjeuner, transfert à l’aéroport international d’Alger et envol vers l’Europe.

POINTS FORTS
Découverte d’ « Alger la Blanche », superbe ville à l’architecture haussmannienne, héritage de la colonisation française.

Déambulation dans les ruelles labyrinthiques et tortueuses de la Casbah, poumon traditionnel du vieil Alger, qui nous renvoie dans un Alger mystérieux et magique d’un autre temps.

Visite de l’arrière-pays kabyle avec ses traditions ancestrales, ses paysages montagneux.

Découverte des immenses panoramas qui s’offrent au regard dans la tranquillité du haut pays kabyle.

Détente le long de la côte kabyle, réputée pour la beauté encore vierge de sa côte.

Promenade dans les ruines romaines de Tipasa, prolongée à l’infini par la perspective de la mer. Camus notait en allant à Tipasa : »Au printemps Tipasa est habitée par les dieux et les dieux parlent dans le soleil et l’odeur des absinthes, la mer cuirassée d’argent, le ciel bleu écru, les ruines couvertes de fleurs et la lumière à gros bouillons dans les amas de pierres… À peine au fond du paysage puis-je voir la masse noire du Chenoua qui prend racine dans les collines autour du village et s’ébranle d’un rythme sûr et pesant pour aller s’accroupir dans la mer. » (Albert Camus – Noces à Tipasa).

Si vous désirez vous inscrire à ce voyage, prendre connaissance de nos tarifs, nous demander de plus amples informations ou requérir un voyage « à la carte », remplissez s.v.p. ce formulaire avec vos requêtes les plus précises possibles. Nous reviendrons vers vous dans les plus brefs délais.

> Pour remplir le formulaire cliquez ici

GHARDAIA TOURISME © - Conception : T.Baali GS TELECOM, Tous droits réservés.
Facebook
Google+
http://ghardaiatourisme.com/site/nord/alger-et-kabylie">
Twitter
LinkedIn