Alger sites et monuments

Limassol, Cyprus

Alger sites et monuments

per person

Alger, la capitale de l’Algérie est une grande métropole du sud de la méditerranée de plus de 3 millions d’habitants.

Très convoitée aussi bien par ses voisins du nord de la méditerranée,  notamment les espagnols sous Charles Quint, les portugais, les français, et même par les américains, elle connut différentes invasions (vandale, byzantine, arabe etc…) et fut partiellement occupée par la romains à l’époque numide, les ottomans à partir de 1515  puis par les français de 1830 à 1962.

Au IVème siècle avant JC, Alger qui était connue sous le toponyme d’Icosim, était un comptoir phénicien qui servait aux  d’échanges commerciaux, pour devenir Icosium sous la domination romaine.

Au IVème siècle avant JC, Alger qui était connue sous le toponyme d’Icosim, était un comptoir phénicien qui servait aux  d’échanges commerciaux, pour devenir Icosium sous la domination romaine.

L’histoire de la Casbah se confond intimement avec l’histoire d’Algérie, et notamment l’histoire de la guerre de libération (1954-1962). Elle a été le siège de la légendaire zone autonome d’Alger qui était chargée de l’organisation de la résistance en zone urbaine et qui a écrit des pages glorieuses de l’histoire de la résistance algérienne.

Sous la houlette de Ben M’hidi, Yacef Saadi , Ali la pointe, Djamila Bouhired, Hassiba ben Bouali, Zohra Drif et beaucoup d’autres, elle a opposé une farouche résistance à l’occupant Français.

L’héroïque résistance de la Casbah et de ses valeureux habitants a été immortalisée par deux chefs d’œuvre cinématographiques qui sont passé à la postérité.

Il s’agit du film intitulé « La bataille d’Alger » du célèbre cinéaste italien Gilo Pontecorvo et de « Tahia ya didou » du cinéaste algérien Mohamed Zinet.

Alger intramuros se compose deux parties qui se différencient par leur architecture et leur urbanisme.  A l’ouest, la casbah et ses maisons traditionnelles au milieu desquelles serpentent des ruelles étroites. Construites à flanc de colline. Elle dévale de la Citadelle (Palais du Dey) son point culminant, jusqu’au bastion 23 (Palais des Rais, palais des célèbres corsaires frères, Barberousse) aux pieds duquel viennent mourir les vagues de la baie d’Alger. A l’est, la ville européenne, héritage de l’époque coloniale française, avec ses bâtiments haussmanniens et ses grands boulevards.

Votre itinéraire : Ce programme est notre proposition. Nous pouvons l’adapter à vos souhaits

1
jours 1
Arrivée à Alger et transfert au lieu d’hébergement.
2
Jours 2
  • Visite du site panoramique Riad el Fath, qui se prête idéalement à la prise de photos de toute la baie d’Alger et d’une vue d’ensemble de la Casbah.
  • Visite du musée de l’Armée de libération nationale.
  • Visite du musée des beaux-arts et Dar Abdelatif, déjeuné. L’après-midi visites du musée de Bardo et du musée des antiquités
3
Jour 3
    • Visite de l’Eglise du Sacré Cœur au centre d’Alger, Visite de la basilique de Notre dame d’Afrique sur les hauteurs d’Alger.
-
  • Visite de la Casbah d’Alger, le palais des Rais bastion 23 qui était la résidence des célèbres corsaires les frères Barberousse. Dar Khdaoudj El Amia le palais de la fille du Dey d’Alger, le musée des arts traditionnels
  • Petite ballade à la place des martyrs (centre du vielle Alger) ; déjeuner en ville.
  • Après-midi libre
4
Jour 4
  • Visite de la ville de Cherchell, ex Césarée capitale de l’empire Numide et découverte de ses vestiges romains (amphithéâtre, statues romaines, mosaïques, monuments architecturaux, etc…). La ville constitue un pôle touristique de plus en plus important dans le pays
  • Visite des vestiges romains de Tipaza et visite du tombeau royal mauritanien.